Édition spéciale PAB – ASSS

IL Y A URGENCE DE RECONNAÎTRE PLEINEMENT
LA VALEUR DU TRAVAIL DES PAB ET DES ASSS

Nous avons refusé de prendre part aux forums de discussions sur les priorités gouvernementales, dont
celle de l’accessibilité aux soins pour la clientèle en hébergement de longue durée ou recevant des soins
à domicile que le Conseil du trésor a annoncée au moment où il nous a présenté ses offres salariales, en
décembre. Dans ce forum, le gouvernement souhaiterait discuter de la rémunération offerte aux auxiliaires aux services de santé et sociaux (ASSS) et aux seuls préposés aux bénéficiaires (PAB) travaillant dans les CHSLD. Au moment où nous entrons justement en négociation, la mise sur pied de ces forums relève plus d’une stratégie visant l’opinion publique, car les problèmes comme les solutions sont déjà bien connus.
L’heure est à l’action!

UNE VRAIE TABLE DE NÉGOCIATION POUR RÉGLER LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Par ailleurs, les ASSS et les PAB ont droit à des augmentations salariales tout comme l’ensemble des salarié-es du réseau pour qui nous réclamons un redressement salarial immédiat de 3 $ l’heure, pour permettre de sortir de la crise actuelle. Cette reconnaissance ne peut pas non plus n’être que salariale : il faut améliorer les conditions de travail et de pratique. Cela doit se faire à une table de négociation et les offres qui nous ont été présentées jusqu’à maintenant sont très décevantes à cet égard. En négociations, nous défendons plus d’une centaine de solutions concrètes, issues de nombreuses consultations et
de travaux d’analyse que nous avons menés, non seulement dans la préparation de cette négociation, mais au fil des dernières années au cours desquelles nous avons sonné l’alarme à de nombreuses reprises et constaté une dégradation importante de la situation. L’heure n’est plus à discuter dans un comité qui pondra un xième rapport sur la situation! Nous voulons des gestes
concrets maintenant.

Nous serons là durant les prochaines semaines pour rappeler au gouvernement et aux employeurs qu’il y a urgence d’agir !

INFONEGO-pab-asssfev2020